mardi 30 octobre 2007

Après la victoire





Ce matin de bonne heure nous étions nombreux sur le camp pour dire un dernier au-revoir, un dernier "jai jagat" en joignant les mains pour saluer tous ces compagnons de marche. Tous les étrangers avaient un petit pincement au coeur, l'aventure est terminée, dans les meilleures conditions qui soient, mais quel vide ce matin, ne plus marcher avec eux ! Un petit deuil à faire, celui d'être portée par tant de foi évidente. Pas de doute, pas de question existentielle, si je veux continuer à vivre, si je veux que mes enfants mangent à leur faim, si je veux retrouver ma dignité de femme et d'homme debouts, je marche. Jusqu'au bout. Pour faire reconnaitre mes droits. J'entre en marche comme j'entre en religion. Avec foi, certitude et dignité.


Ils ont fait la fête hier soir. Certains sont partis rapidement retrouver leur famille, leur village. Ce matin, les camions se remplissent du matériel de cuisine, chacun s'entasse, les femmes et les enfants d'abord, les vieillards ensuite qu'on aide vigoureusement à grimper à bord.
La nuit a été fraiche et les petits feux encore chauds parsèment le camp. Les femmes font sécher leur sari avant de rentrer. Pas d'émotion particulière pour les départs, juste les yeux qui brillent parce qu'ils ont gagné.


Avec Gilbert, nous partons ce soir par le train de nuit avec une partie du groupe du Jharkhand, petit état entre le Bihar et l'Orissa. Cela nous permet de garder encore un peu le contact, voir de plus près leurs conditions de vie. Et j'espère trouver quelque part un ordinateur pour la suite de nos aventures...

7 commentaires:

christian a dit…

oui , quel vide d'un seul coup , comme après une grossesse ,la comparaison peut continuer: le bébé est là il a l'air beau va t il tenir ses promesses ?
et pour vous tous , encore un peu dans les nuages non ?
bonne route on va vous suivre et merci pource que vous nous avez permis de vivre

Anonyme a dit…

bravo, je partage l'émotion des marcheurs , quelle leçon pour tous les mantis qui ne recherchent qu'un peu plus de confort qui ne savent plus ce qu'est l'essentiel et râlent à la moindre contrariété
tu as de quoi écrire un livre passionnant y penses-tu?
je te souhaite une bonne route avec Gilbert et Polo et plein de belles rencontres et de douceur de vivre
bises
nicole v.

Denise a dit…

Merci de nous avoir fait partager cette expérience formidable. Nous avons un peu marché dans nos coeurs et dans nos têtes avec vous et ces milliers de frères et soeurs moins favorisés que nous.Amitié fidèle
Denise de Francheville

christian a dit…

dans le groupe quilit le journal , lepersonnage de droite n'est il pas un ancien lépreux ?

Eric Y a dit…

Bravo, belle mobilisation et belle victoire. Merci d'avoir su faire partager ce mouvement dont je ne me souviens pas d'avoir entendu parler dans les médias d'ici.

bijoliane a dit…

Christian : oui, l'image est tres bonne et nous esperons tous que le bebe grandira en sagesse et en verite ! Pour nous le Jharkhand avec ses conditions de vie plutot precaires nous a vite remis les pieds sur terre !
Nicole : sur qu'il va etre difficile d'accepter les raleurs apres ces semaines intenses de decouverte de la pauvrete... Pour le bouquin, ce serait plutot des photos commentees... pourquoi pas ?
Polo se fait discret en ce moment, il a bien roule sa bosse ! par contre il fait un malheur dans les trains avec les bebes ! Bises
Denise : merci de nous suivre fidelement ! avec le temps passé sur le blog et tous les aleas "electriques" dus au manque de courant ou aux coupures intempestives, je n'ai guere le temps d'envoyer des mails perso ! mais le coeur est vaste pour toutes et tous les amis ! bisous
Eric : Libé et le Figaro ont donné quelques échos et la revue Alliance qui va sortir éditée par Terre du Ciel va avoir un article avec mes photos et commentaires.
Christian : il faudrait que je vois la photo attentivement...

anne33 a dit…

chère Madeleine, je découvre ce soir (enfin) la richesse de ton blog passionnant ! Mille mercis pour ce témoignage. Je suis terriblement émue par cette immense leçon de courage qui nous est donnée par tous ces hommes, femmes,enfants, Incroyable ! Je vais faire une info sur le site de notre asso Le Filet (www.lefilet.org) en reprenant si tu le permets une ou deux photos Je vais désormais te lire comme un feuilleton ! bravissimo à toi et Gilbert et continue à nous donner des nouvelles indiennes.