mardi 24 avril 2007

Portes



Porte de bois, porte de fer
si je t'ouvre je pars en enfer,
porte sculptée, porte gravée,
entr'ouverte ou toujours fermée,
si je sors c'est la liberté...
Toutes ces portes du Yémen
que je regarde et que j'admire
quelles histoires et quelles destinées ?
Le meilleur comme le pire
comme partout sur la terre
quelles vies derrière une porte se terrent
travailler, s'aimer, parler, se taire,
silencieusement se fige le mystère.

1 commentaire:

leia a dit…

le texte est splendide...
les photos superbes...

ce blog est une merveille...

bisous