samedi 29 septembre 2007

Polo le chameau

Premier jour d'une nouvelle vie... je réfléchis à cette nouvelle situation et je commence à comprendre ceux qui dépriment à la retraite (quant au chômage, je n'ose même pas y penser !) s'ils n'y sont pas préparés ! Sortir du système des "actifs" représente psychologiquement une mise à l'écart de la vie économique habituelle, ne plus se lever le matin pour aller travailler peut être un grand bonheur pour certains, mais également une source de stress pour d'autres... Quant à moi en tant qu'enseignante, qui, je m'en rend compte, pensait à mon travail à longueur de journée, de semaines et d'années, il faut apprendre à se désinvestir, se désintoxiquer du travail, ne plus s'identifier à ce rôle et à ce statut, retrouver sa propre personnalité en dehors de tout contexte professionnel. La réflexion est intéressante à faire maintenant ! Ce n'est pourtant pas faute de ne pas l'avoir faite avant...
Après tous les messages de sympathie, d'amitié, de cordialité, de reconnaissance reçus à l'occasion de ce passage initiatique, je me retrouve seule, plus de collègues à qui raconter à l'heure de la récré tout ce qui fait le charme de notre métier, les bavardages en classe, la dernière trouvaille pédagogique, les difficultés du 35e de la classe...
Mais... il y a Polo le chameau, celui qui va partir avec moi au pays des dromadaires, et qui, tel le nain de jardin d'Amélie Poulain, va me servir de témoin tout au long du chemin ! Merci à toi, P. qui a eu cette excellente idée de m'offrir ce compagnon de route !

1 commentaire:

Tom a dit…

C'est sûr, Polo est un sobre & idéal compagnon de voyage : toujours pratique d'avoir un chameau dans sa poche. Et maintenant que sa maîtresse se repose, il bosse pour deux !
Bon vent & bonne marche !