vendredi 28 mars 2008

Soutien au Tibet


En écho avec le passage de la flamme olympique à Paris
le 7 avril 2008

MANIFESTATION DE SOUTIEN AU PEUPLE TIBETAIN

Et aux droits de l’Homme au Tibet et en Chine,

A 18 h place de la Comédie (M° Hôtel de Ville).

Pour que vive en paix et dans le respect de ses droits le Tibet et son peuple.

Nous appelons tous nos élus (maires, députés, sénateurs, ministre et président) à prendre ouvertement position en faveur des droits de l’Homme et des Tibétains en particulier, en Chine et au Tibet.

Organisé par Lions des Neiges, SOS Tibet Nienpo, Le Comptoir des Soleils d’Argent.

3 commentaires:

christian a dit…

je ne voudrais pas avoir l'air de soutenir la brutalité et le despotisme , comme beaucoup j'ai très peur du totalitarisme chinois mais parlons nous le m^me langage , j'aurais souhaité citer une phrase de lecteur que j'ai lue dans l'express qui m'a paru intéressante comme point de départ de réflexion

et qui visait à opposer la chine " ce monstre froid et brutal en mutation , qui a franchi une étape vers une forme bancale mais non négligeable , de modernité" et le tibet , " théocratie arriérée qui se cache derrière le masque débonnaire de son chef spirituel , le dalaï-lama"

bijoliane a dit…

Je peux imaginer que ce lecteur de l'Express n'est pas très au courant de la vie et de l'histoire du Tibet en ce moment... Le gouvernement tibétain en exil à Dharamsala est un système démocratique reposant sur un Parlement élu, un premier ministre, des ministres, comme partout, chargés des dossiers (mais n'existe pas le ministre de la défense...)et qui repose sur la séparation entre la religion et l'Etat. La majeure partie des députés, élus, est laïque. Et le dalaï-lama, porte-parole de six millions de Tibétains est un esprit éclairé et curieux, comme on aimerait en voir chez bien des chefs d'état. Sans compter la pratique du dialogue et de la non-violence. Alors ?

christian a dit…

pourtant il m'avait semblé à écouter des gens plus informés que moi et au jugement mur , qu'on y construisait plus de temples que d' écoles , et que le dalaï-lama voulait justement réformer cela ,
il n'en reste pas moins que le Tibet est une nation martyr

cordialement