mercredi 20 janvier 2010

Que dire ?

Il y a des jours où il peut faire gris, mais on sait que le soleil se trouve derrière les nuages. Il y a des matins chagrins où la neige recouvre tout de son enveloppe moëlleuse et douce. En ville, ce n'est pas terrible... Il y a des jours où tout paraît aller de travers et alors on trouve un ami, on boit un thé ou un café avec lui et ça repart.
Mais il y a des moments où l'on se dit... je veux rester cool et dans la non-violence, c'est essentiel pour tout, le salut de mon âme et celui du monde, mais quand on lit ce qui vient de se passer à Terre du Ciel, on peut se dire vraiment plein de choses...
allez donc lire ce qui s'est passé ce 7 janvier, vous serez édifié ! cliquez donc ici !
Les questions que je peux (me) poser : à qui ça profite ? Quand on offre à des centaines de personnes (et même des milliers depuis le temps) des possibilités de lire, parler, d'échanger, d'écouter, sur des thèmes comme la paix (entre les peuples, les religions), l'amour, l'harmonie, l'unité, la responsabilité de l'individu, l'espérance dans le Vivant, devenir des citoyens du monde, encourager la fraternité (grande valeur de la république)... et qu'une intervention policière (demandée par qui ?) vient mettre la tempête, vraiment, je peux me poser des questions...

2 commentaires:

Danielle a dit…

cela laisse sans voix effectivement...n'y a t il pas d'autres moyens de contrôle que ce qui est dicté par la force et la terreur ? je comprends le traumatisme de ces personnes. Et pour des soupçons de pécadilles ces outils sont utilisés au quotidien.

Anonyme a dit…

Je suis complètement retournée.
Merci pour l'info.
Nourrissons-nous d'ouverture et de tolérance dans ce monde qui me fait peur souvent.
Et tenons bon contre ces folies qui prétendent dénoncer des pratiques qu'elles-mêmes exercent !
Courage !
Dominique